Maya Minder

« La cuisine nous transforme donc », est un cadre que Maya Minder, artiste de la performance, tisse à travers son travail. La cuisine lui sert à révéler la métaphore de la transformation humaine de la nature crue en culture cuite et elle l’associe aux idées évolutives d’une coexistence symbiotique entre les plantes, les animaux et les humains. Elle crée des enchevêtrements entre les marchandises humaines et l’animisme de la nature. Attentive au mouvement des biohackers, des makers et des tiers-lieux, elle s’appuie sur les savoirs vernaculaires et la science citoyenne et créé des « safe zones » pour pouvoir raconter des histoires collectives à travers la nourriture et la cuisine.